La voie Francigena vers la mer

Vers la mer, le long de la Via Francigena

Dès l’antiquité la Via Francigena a été une importante route de communication et de pèlerinage qui favorisa le passage des marchands et les échanges culturels entre des peuples différents par leurs valeurs spirituelles et leur culture.
Le Piemonte en particulier a revêtu une grande importance comme terre de passage des Alpes vers la Pianura Padana. Dans ce contexte, même après l’époque romaine Torino/Augusta Taurinorum occupe un rôle d’exception comme point nodal des voies qui conduisaient vers les cols alpins les plus importants mais aussi jusqu’à Roma et en Terre Sainte, en utilisant la consulaire vers Vercelli et Piacenza et les voies romaines comme la Fulvia, qui allait vers la mer en parcourant les collines du Monferrato de l’Astigiano et de l’Alessandrino, et dont l’importance est témoignée encore aujourd’hui par le grand nombre d’édifices religieux et d’abbayes que l’on rencontre en chemin.
La province d’Asti possède un important patrimoine artistique, historique et paysager : ces précieuses manifestations du Moyen Age se concentrent surtout dans la partie nord de la province, le Basso Monferrato, compris entre les fleuves Po et Tanaro, quelques-unes arrivées jusqu’à nous en bon état de conservation, d’autres, isolées dans les collines, ont été restaurées.
Le moindre recoin de la province d’Alessandria a été marqué aussi par le passage lent et constant de populations, marchands et pèlerins, qui laissaient le long de la Via Francigena des traces de leurs traditions religieuses, des lieux de grande suggestion où il n’est pas rare de rencontrer de petits joyaux d’une grande valeur historique et artistique, comme les églises romanes et les petites paroisses rurales mais aussi des marques de la culture populaire.


La Voie Francigena du Piémont