04. CORTAZZONE - CINAGLIO - SETTIME

Itinéraire
De Cortazzone l'itinéraire passe à côté de la Réserve Naturelle Spéciale de Valle Andona, Valle Botto et Valle Grande, où d'innombrables coquilles encore intactes attestent que, au Pliocène, la mer recouvrait tout le « Bassin Astien » : les fossiles sont concentrés en couches particulières, que l'on peut observer le long des parois du sillon de la vallée, accompagnés du garde-parc ; on traverse ensuite la localité I Gorghi (avec une aire de repos aménagée) ; les « crotin » également sont intéressantes : ce sont des grottes creusées dans le tuf de la colline et utilisées comme abris pour les animaux ou remises à outils.

A Cinaglio, la romane Eglise San Felice (XIIe-XIIIe siècles) s'élève en position dominante sur le bourg et conserve des fresques de la fin du XVe siècle, dont celle particulièrement intéressante de la cuvette de l'abside ; les caractères romans s'observent aussi dans les arcatures de couronnement de l'abside à l'extérieur.

Une autre aire de repos et de pique-nique nous attend près du petit Lac de la Peschiera, dans le territoire de la Commune de Settime. Si nous dévions pour aller au bourg, dominé par le Château (XIVe siècle), nous pourrons visiter la petite Eglise San Nicolao dans l'enceinte du cimetière : l'abside est splendide, avec ses demi-colonnettes à chapiteaux sculptés et ses arcatures surmontées d'une corniche quadrillée ; un curieux bas-relief à l'intérieur représente deux ânes dansants, qui rappellent les fêtes des ânes ou des fous des cathédrales françaises.

L'itinéraire côtoie ensuite le terrain de golf « Il Feudo » avant d'arriver sur la petite place du quartier d'Asti San Grato di Sessant. En continuant vers le chef-lieu on arrive au croisement avec l'ancienne route nationale SS458, qui sera parcourue en direction de Chivasso ; on tourne ensuite à droite en suivant les indications pour Viatosto (toujours dans la Commune d'Asti) : là, l'Eglise Santa Maria, issue de la réunification au XIVe siècle de l'église romane Santa Maria di Riparupta (XIe siècle), renferme de très belles fresques, du XIIIe au XVIe siècle. Du parvis de l'église, où l'on jouit d'un agréable panorama sur les collines et sur le chef-lieu, on descend à droite, vers la zone résidentielle qui entoure le stade.

Contacts
, 14010 Cortazzone (AT)

44.9781895, 8.0625047