Les Parcs de Turin

Turin, ville verte ? Oh que oui !
Tout le monde ne sait peut être pas que Turin est la ville italienne comptant le plus d'espaces verts, avec ses 320 kilomètres d’allées bordées d’arbres et sa cinquantaine de parcs. C'est également l’opinion de Treepedia, la carte des arbres urbains créée par le Senseable Lab Massachusetts Institute of Tecnology en collaboration avec le World Economic Forum : Turin occupe la 18e place du classement mondial et la première place absolue du classement italien.
Et les parcs publics ne se trouvent pas uniquement dans le centre historique, bien au contraire : chaque quartier a son propre “poumon vert” avec pelouses, aires de jeux pour enfants et espaces verts où courir, jouer, s’allonger au soleil et se relaxer, des aires d’ébats pour nos amis à quatre pattes, mais aussi des espaces où assister aux évènements et aux spectacles, surtout en été.
Le plus célèbre est sans nul doute le Parc du Valentin, sur les rives du , aux pieds de la colline, avec son potager botanique datant du XVIIIe siècle, le Château - un des Résidences Royales - et le Bourg Médiéval ; mais Turin abrite de nombreux autres parcs : celui de la Pellerina, au nord-ouest de la ville, le long de la Dora Riparia, avec ses patinoires et ses terrains de tennis ; le parc Colonnetti au sud, avec des aires de jeux pour les enfants, des parcours de gymnastiques et des fontaines ; le parc Cavalieri di Vittorio Veneto (piazza d’Armi) dans le quartier Santa Rita, où depuis des années, les turinois aiment courir et faire du sport ; le parc Ruffini, né pour offrir un espace vert aux habitants de Pozzostrada et San Paolo ; sans oublier les Jardins Royaux, derrière le Palais Royal, réalisés en 1697 par André Le Nôtre, l’architecte du parc de Versailles.
À Turin, les bikers, joggers, randonneurs ou simples promeneurs peuvent aussi goûter le plaisir de se promener en pleine nature, dans les zones protégées du Pô et de la Colline turinoise, avec leur important réseau de sentiers et itinéraires. Et à quelques kilomètres du centre ville, le Parc Naturel de La Mandria, qui peut également se visiter en calèche, abrite de nombreuses espèces d’animaux sauvages avec ses clairières, ses arbres séculaires et ses pelouses fleuries.
Turin respire avec ses “poumons verts”....et aujourd’hui encore plus en toute sécurité !