Storico Carnevale di Ivrea

Cet événement unique, reconnu comme manifestation italienne d’importance internationale, est une « vision » qui revient tous les ans et remplit les rues et places de la ville avec l’histoire et le mythe, les traditions et le spectacle, des émotions et de grands idéaux.
L’esprit du Carnaval historique tire son origine de rituels anciens et vit dans le souvenir d’un épisode légendaire au Moyen Age, quand la population s’est affranchie de la tyrannie : la fille d’un meunier qui refusait de se plier au jus primæ noctis tua le « baron » qui affamait la cité et déclencha une révolte populaire.
L’héroïne de la fête est donc la Meunière, avec à ses côtés le personnage du Général, qui depuis les premières années du XIXe siècle doit garantir le bon déroulement de la manifestation avec son Etat-Major Napoléonien, composé de vaillants officiers à cheval et de gracieuses vivandières.
La ville est alors inondée de couleurs et de parfums avec la fameuse et spectaculaire Bataille des Oranges, un moment de grande participation, dense en émotions, qui évoque la rébellion : le peuple, c’est-à-dire les lanceurs d’oranges à pied dépourvus de toute protection, se bat à coups d’oranges contre les armées du seigneur féodal, représentées par les lanceurs d’oranges sur les chars tirés par des chevaux, avec des boucliers et des masques qui rappellent les armures anciennes.
En signe de participation à la fête, à partir du Jeudi Gras les habitants et les touristes descendent dans la rue coiffés du bonnet phrygien, un béret rouge en forme de chaussette qui représente l’adhésion idéale à la révolte et donc l’aspiration à la liberté.