La Vie Nocturne

La nuit, Torino change de visage. La ville aime s’amuser et elle aime divertir ses visiteurs. Y a-t-il une meilleure façon de le découvrir que d’essayer de la vivre pleinement ? Déjà à l’heure de l’apéritif les rues s’illuminent et l’animation commence dans les cafés, les bars à vins, les restaurants et les clubs qui programment du jazz ou un DJ set tendance. Puis c’est parti, musique classique, théâtre et opéra pour les palais les plus raffinés, spectacles, concerts, cabarets, cafés littéraires, fêtes sur les places, danse, nuits blanches … tous les goûts y trouvent leur compte.

 

Donc, où passer la soirée à Torino ? Piazza Vittorio Veneto, Borgo Dora et le Quadrilatero Romano - le vrai centre historique - abritent énormément d’endroits où l’art, la cuisine et le design chauffent encore plus l’ambiance ; on y écoute de la musique vivante ou on papote, on assiste à des performances artistiques et on danse jusqu’à l’aube. Un quartier multi-ethnique, entre la gare de Porta Nuova et le Parc du Valentino, a un charme irrésistible : c’est le quartier de San Salvario, intéressé entre autres par un important projet de requalification urbaine. Le Parc du Valentino aussi est un lieu de socialisation, avec ses embarcadères le long du Po, qui sont devenus des restaurants ou boîtes de nuit à l’atmosphère chaleureuse pour les noctambules qui recherchent une adresse très « fashion ». Le centre-ville - Via Po, Corso Vittorio Emanuele II, Via Mazzini, Corso Matteotti - est mouvementé et déborde de propositions : après le cinéma, le théâtre ou le dîner dans un des nombreux cafés, milk-bars ou brasseries accueillent tous ceux qui veulent se distraire. Enfin, dans les rues de la colline, on trouve les discothèques les plus grandes et renommées de la ville.

 

Mais si votre idée de soirée est plus « classique », alors vous devez vous procurer un billet pour un des nombreux théâtres ou lieux dédiés en ville : le Théâtre Regio, où Giacomo Puccini, en 1896, triompha avec « La Bohème » dirigée par Arturo Toscanini ; l’Auditorium del Lingotto, le summum de la qualité acoustique ; l’Auditorium RAI, construit à la fin du XIXe siècle et siège de l’Orchestre Symphonique National de la RAI ; le Théâtre Carignano, joyau baroque où furent représentées les premières tragédies de Vittorio Alfieri.


Aujourd’hui, l’offre s’est élargie grâce à l’ouverture des OGR, « Officine Grandi Riparazioni », l’un des plus importants exemples d’architecture industrielle du XIXe siècle, un modèle unique en Europe de reconversion industrielle, où vous pourrez assister à des concerts, des spectacles, des événements en tous genres et des expositions.

Nessun contenuto presente.